La pierre de Caen. Des dinosaures aux cathédrales

Cette pierre calcaire est un marqueur identitaire de la ville de Caen. Un livre propose d’apprendre et de comprendre la géologie, l’archéologie et l’histoire de cette roche. On se rend compte qu’elle fut le témoin immuable de grands moments de l’histoire de la Normandie. Un sujet original qui sort des sentiers battus de l’édition normande.

Couverture Livre pierre de Caen

L’histoire de la pierre de Caen commence dans les fonds sous-marins, il y a environ 165 millions d’années. La mer recouvre alors une grande partie de la Normandie. Les dépôts sédimentaires s’accumulent au fond de l’eau. Compactés, ils formeront au fil des millions d’années, des couches calcaires d’où sera notamment extraite la pierre de Caen.

Au milieu du XIe siècle, le duc de Normandie Guillaume le Conquérant transforme un bourg établi sur les bords de l’Orne en un nouveau centre de pouvoir. Caen sort de terre. Son développement urbain s’appuie sur l’extraction de la pierre locale. Ce matériau dispose en effet de nombreuses qualités : les bâtisseurs apprécient sa blancheur, son grain fin et sa résistance aux injures du temps et au gel ; son extraction est assez facile. Autant de raisons qui expliquent son utilisation pluriséculaire et sa commercialisation internationale. Les cathédrales de Cantorbéry, de Winchester, l’abbaye de Battle, le château de Rochester et la Tour de Londres comportent par exemple des blocs tirés des carrières caennaises.

Moribonde après la première guerre mondiale, l’exploitation de la pierre de Caen ne reprend vraiment que depuis quelques années à la faveur de plusieurs grands chantiers de restauration (remparts du château Guillaume-le-Conquérant, chevet de l’église saint-Pierre de Caen et cathédrale de Cantorbéry).

Ce renouveau est l’occasion de publier un livre qui synthétisent les connaissances sur cette pierre emblématique. Le musée de Normandie et la ville de Caen se sont associés dans ce projet. L’ouvrage, fort d’un contenu scientifique, cherche à toucher un public large. Un effort particulièrement sensible dans le chapitre sur la géologie, un domaine scientifique où le jargon l’emporte habituellement sur la clarté et l’intérêt. Le livre est conçu de manière assez moderne (abondance de photos, de plans, de lithographies…, présence d’encarts). Mais on appréciera surtout le fait que la rédaction associe dans un esprit multidisciplinaire des spécialistes divers, en l’occurrence des historiens, des archéologues, des géologues et des professionnels du bâtiment, de la restauration et de l’extraction.
Livre pierre de Caen
Olivier Dugué, Laurent Dujardin, Pascal Leroux, Xavier Savary, La pierre de Caen. Des dinosaures aux cathédrales, Musée de Normandie / Ville de Caen, 2010
Note : note

Laurent Ridel

Historien de formation, je vis en Normandie. Ma passion : dévorer des livres et des articles d'historiens qualifiés puis cuisiner leurs informations pour vous servir des pages d'histoire, digestes et savoureuses.

vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>