Histoire-Normandie.fr de la préhistoire à nos jours

vieux_romaine_villa3d

La Normandie gallo-romaine

Les Romains sont-ils passés en Normandie ? On a peine à le croire quand on constate aujourd’hui l’extrême rareté des vestiges antiques en élévation. En même temps, rien de plus logique au regard de la situation périphérique de la région au sein de l’empire romain. Les archéologues démentent cette impression. Sous terre, les traces de la civilisation gallo-romaine sont en fait nombreuses.

Guerrier normand aux Médiévales de Bayeux

5 affirmations fausses sur Guillaume le Conquérant

On a beaucoup écrit sur Guillaume le Conquérant, personnage historique de premier plan. Parmi les nombreux biographes du duc de Normandie, le lecteur doit se méfier des plus imaginatifs, qui ont brodé sur sa vie, et des plus pressés qui, au contraire, ont raccourci les faits. Voici quelques mises au point.

viking_figurant

On se trompe sur les vikings

C’est l’avis de Régis Boyer, l’un des meilleurs spécialistes de l’ancienne civilisation scandinave. L’esprit enfiévré par leurs exploits, notre image des vikings serait en partie fantasmée. En particulier en Normandie, territoire qui doit sa naissance aux hommes du Nord, il y a plus de mille ans.

Loup dévorant une brebis

Quand les loups effrayaient la Normandie

Autrefois, les loups ne se cantonnaient pas aux régions montagneuses. Les Normands ont dû véritablement leur déclarer la guerre. A la fois menace pour le bétail et pour les humains, l’animal sauvage fit figure d’ennemi public n°1 dans les campagnes. La Normandie ne fut libérée du danger qu’à la fin du XIXe siècle.

Le roi Louis X le Hutin octroie la Charte aux Normands en 1314. Jusqu'à la Révolution, ce texte sera l'étendard brandi par les Normands lors des conflits avec la royauté.

La Normandie, rêve d’autonomie

Au regard de leur histoire prestigieuse, les Normands ont conservé une forte conscience de leur particularisme. Un sentiment qui a pu s’exprimer sous des revendications autonomistes sans remettre véritablement en cause leur appartenance à la France. Encore aujourd’hui, quelques Normands aspirent à ce que Paris leur laisse plus de marge de manœuvre.

Lire la vidéo sur l'abbaye de Jumièges

Quand Jumièges n’était pas une ruine

Victor Hugo l’aurait qualifiée de « plus belles ruines de France ». Probablement des propos apocryphes ; il n’empêche que l’abbaye de Jumièges impressionne par la majesté et l’élégance de ses restes architecturaux. Elle fut au Moyen Âge l’une des plus riches et célèbres abbayes de Normandie. Son histoire fut à la hauteur.

La reddition de Rouen

La Normandie devint française

En l’an 1204, la Normandie, alors duché, est ravie par le roi de France Philippe Auguste à son ennemi le roi d’Angleterre. La région commence une progressive intégration au royaume de France. Un processus au final réussi car, même si quelques révoltes ont secoué la province, les Normands n’ont pas remis en cause leur appartenance française.

rené Coty

René Coty, le président havrais de la IVe République

Au terme d’une élection restée dans les annales, le sénateur havrais René Coty devint le nouveau président de la République en 1953. La constitution de la IVe République octroyant peu de pouvoir au chef de l’État, le mandat de Coty (1953-1958) a peu marqué la France. Pourtant les Français l’aimèrent jusqu’à le féliciter lorsqu’une de ses décisions précipita la chute du régime.

Dumont d'Urville

Dumont d’Urville, cap au sud

Au cours de trois tours du monde en bateau, Jules Dumont d’Urville (1790-1842) a parcouru la multitude insulaire de l’Océanie et a abordé l’Antarctique. La Normandie n’a-elle pas enfanté le plus grand explorateur français ?