Histoire-Normandie.fr de la préhistoire à nos jours

Sceau d'Henri Ier d'Angleterre, connu aussi comme Henri Beauclerc (reproduction sous forme d'une plaque située à Lyons-la-Forêt).

Les surnoms des ducs de Normandie

Tantôt flatteurs, tantôt irrévérencieux, parfois curieux ou indéchiffrables, les surnoms des ducs de Normandie sont plus connus que leur numéro. Voici les huit exemples les plus intéressants, de Rollon le Marcheur à Jean sans Terre.

Château-Gaillard, une ruine encore impressionnante

Château-Gaillard en 1204 : la chute d’un symbole

Le 6 mars 1204, plus qu’un château qui se rend, c’est un symbole qui tombe. Symbole de la science militaire de son commanditaire Richard Cœur de Lion, symbole de la résistance anglo-normande face aux Français et finalement, symbole de la débâcle qui ouvre au roi de France Philippe Auguste les portes du duché de Normandie.

Jacques Callot, La revanche des paysans, 1633.

Les Normands sont-ils des rebelles ?

Prudence, tempérance et réserve collent comme autant d’étiquettes au caractère normand. Depuis le Moyen Âge, de multiples révoltes secouent la Normandie. Qu’est-ce qui pousse ses paisibles habitants à crier publiquement leur colère, voire à sortir leurs armes ?

Guerrier normand aux Médiévales de Bayeux

5 affirmations fausses sur Guillaume le Conquérant

On a beaucoup écrit sur Guillaume le Conquérant, personnage historique de premier plan. Parmi les nombreux biographes du duc de Normandie, le lecteur doit se méfier des plus imaginatifs, qui ont brodé sur sa vie, et des plus pressés qui, au contraire, ont raccourci les faits. Voici quelques mises au point.

Loup dévorant une brebis

Quand les loups effrayaient la Normandie

Autrefois, les loups ne se cantonnaient pas aux régions montagneuses. Les Normands ont dû véritablement leur déclarer la guerre. A la fois menace pour le bétail et pour les humains, l’animal sauvage fit figure d’ennemi public n°1 dans les campagnes. La Normandie ne fut libérée du danger qu’à la fin du XIXe siècle.

Le roi Louis X le Hutin octroie la Charte aux Normands en 1314. Jusqu'à la Révolution, ce texte sera l'étendard brandi par les Normands lors des conflits avec la royauté.

Quand les Normands défendaient l’autonomie de leur région

AAu temps de Guillaume le Conquérant, la Normandie menait son propre destin. Après la conquête du duché en 1204, les Normands, nostalgiques de cette époque glorieuse, ont exprimé des revendications autonomistes. Sans toutefois remettre véritablement en cause leur attachement au royaume de France. Encore aujourd’hui, quelques Normands aspirent à ce que Paris leur laisse plus de marge de manœuvre.