Tagged: duché

Sceau d'Henri Ier d'Angleterre, connu aussi comme Henri Beauclerc (reproduction sous forme d'une plaque située à Lyons-la-Forêt).

Les surnoms des ducs de Normandie

Tantôt flatteurs, tantôt irrévérencieux, parfois curieux ou indéchiffrables, les surnoms des ducs de Normandie sont plus connus que leur numéro. Voici les huit exemples les plus intéressants, de Rollon le Marcheur à Jean sans Terre.

Château-Gaillard, une ruine encore impressionnante

Château-Gaillard en 1204 : la chute d’un symbole

Le 6 mars 1204, plus qu’un château qui se rend, c’est un symbole qui tombe. Symbole de la science militaire de son commanditaire Richard Cœur de Lion, symbole de la résistance anglo-normande face aux Français et finalement, symbole de la débâcle qui ouvre au roi de France Philippe Auguste les portes du duché de Normandie.

Richard Cœur de Lion, le roi pressé

Héritier de l’empire Plantagenêt, Richard Cœur de Lion est promis à être l’un des souverains les plus puissants d’Occident. Son règne dura seulement dix ans. Une décennie toutefois menée tambour battant, de son couronnement...

La reddition de Rouen

Comment le royaume de France a digéré la Normandie ?

En l’an 1204, le gros duché de Normandie, ravi au roi d’Angleterre, est incorporé plus étroitement au royaume de France. La monarchie capétienne entame un processus d’intégration de la région. Un processus au final réussi car, même si quelques révoltes ont secoué la province, les Normands n’ont pas remis en cause leur appartenance française.

La face cachée de Guillaume le Conquérant

Courageux, redoutable combattant, grand meneur d’hommes, il l’était assurément au regard de sa victoire d’Hastings et de sa conquête de l’Angleterre. Si on met de côté ces qualités indéniables, qui était Guillaume le Conquérant ? Découvrons les autres facettes, parfois peu flatteuses, du plus célèbre des ducs de Normandie.

La conquête de l’Angleterre par le duc Guillaume de Normandie

En septembre 1066, une impressionnante flotte d’environ 700 navires aborde les côtes méridionales de l’Angleterre. A son bord, le duc de Normandie Guillaume en route pour acquérir l’épithète de conquérant. Son but est est de ravir la couronne d’Angleterre au roi Harold. Le pari semble présomptueux mais le chef normand a su se préparer minutieusement et profiter de circonstances favorables.