Tagged: guerre

Mosaïque de la Mortorana

La saga des Hauteville : des Normands à la conquête de l’Italie

Pendant que le duc Guillaume de Normandie s’empare du royaume d’Angleterre en 1066, d’autres Normands s’illustrent dans une aventure militaire tout aussi improbable : s’imposer dans le sud de l’Italie. On trouve principalement à la manœuvre une famille du Cotentin : les Hauteville. Ces modestes chevaliers réussissent à chasser les Byzantins, l’armée du pape et les Sarrasins. Unifiés, les différents territoires conquis par les Normands deviennent en 1130 le brillant royaume de Sicile. Comment un tel accomplissement a-t-il été possible si loin de la Normandie et malgré le manque d’hommes et de moyens ?

Château-Gaillard, une ruine encore impressionnante

La chute de Château-Gaillard

Le 6 mars 1204, plus qu’un château qui se rend, c’est un symbole qui tombe. Symbole de la science militaire de son commanditaire Richard Cœur de Lion, symbole de la résistance anglo-normande face aux Français et finalement, symbole de la débâcle qui ouvre au roi de France Philippe Auguste les portes du duché de Normandie.

Bataille de Verneuil, dans les Vigiles de Charles VII

Les 10 plus grandes batailles en Normandie

Cocherel, Verneuil, Formigny, La Hougue… Si on a beaucoup croisé le fer en Normandie, cette situation s’explique d’une part par l’état souvent belliqueux des relations avec l’Angleterre voisine. Deuxièmement, les Normands se sont parfois soulevés : le pouvoir a alors réprimé sur le champ de bataille des révoltes qui risquaient d’entraîner la sécession d’une si riche province.

Entrée nord-ouest de La Haye du Puits. 4 juillet 1944. Sur la route de Barneville (voir la pancarte N 803), des fantassins de la 79th Inf. Div. US reviennent du bourg de La Haye du Puits et se replient plus au nord. Le fantassin en tête porte un fusil Garand et un tube de mortier de 81mm.
Référence : page 100 du livre La guerre des Haies et la Bataille de La Haye du Puits, Eté 1944, les Américains libèrent le Cotentin de Michel Pinel, 2004
Selon ce site :
http://recherche.archives.manche.fr/?id=recherche_documents_figures
Cote: 13 Num 472
315 inf., 79th div. 
Séquence filmée (à la fin):
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=AFE00003149

La bataille de Normandie (été 1944)

Rien n’est joué lorsque les Alliés réussissent à prendre pied sur les plages normandes le 6 juin 1944. Les semaines suivantes doivent être décisives pour précipiter la chute du IIIe Reich. Plus de deux millions de soldats se combattent à l’été 1944. Les Normands se retrouvent malgré eux au cœur d’une des plus grandes batailles du XXe siècle. Après trois mois de combats, la Normandie est débarrassée de l’occupation allemande mais, au regard de ses villes rasées, de ses nombreux villages détruits, et de ses 20 000 civils morts, la victoire laisse un goût amer.

bataille_hastings sur la tapisserie de Bayeux

La conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie Guillaume

En septembre 1066, une impressionnante flotte d’environ 700 navires aborde les côtes méridionales de l’Angleterre. A son bord, le duc de Normandie Guillaume en route pour acquérir l’épithète de conquérant. Son but est est de ravir la couronne d’Angleterre au roi Harold. Le pari semble présomptueux mais le chef normand a su se préparer minutieusement et profiter de circonstances favorables.