Histoire-Normandie.fr de la préhistoire à nos jours

Jacques Callot, La revanche des paysans, 1633.

Les Normands sont-ils des rebelles ?

Prudence, tempérance et réserve collent comme autant d’étiquettes au caractère normand. Depuis le Moyen Âge, de multiples révoltes secouent la Normandie. Qu’est-ce qui pousse ses paisibles habitants à crier publiquement leur colère, voire à sortir leurs armes ?

Le roi d'Angleterre Jean sans Terre

1204, les quatre raisons de l’effondrement normand

En seulement deux ans (1202-1204), le roi de France Philippe Auguste réussit à s’emparer de la Normandie, une tâche sur laquelle s’étaient pourtant cassés les dents ses ancêtres capétiens. Après avoir surpris les contemporains, la fulgurance de cette conquête interroge encore les historiens.

vieux_romaine_villa3d

La Normandie gallo-romaine

Les Romains sont-ils passés en Normandie ? On a peine à le croire quand on constate aujourd’hui l’extrême rareté des vestiges antiques en élévation. En même temps, rien de plus logique au regard de la situation périphérique de la région au sein de l’empire romain. Les archéologues démentent cette impression. Sous terre, les traces de la civilisation gallo-romaine sont en fait nombreuses.

viking_figurant

On se trompe sur les vikings

C’est l’avis de Régis Boyer, l’un des meilleurs spécialistes de l’ancienne civilisation scandinave. L’esprit enfiévré par leurs exploits, notre image des vikings serait en partie fantasmée. En particulier en Normandie, territoire qui doit sa naissance aux hommes du Nord, il y a plus de mille ans.

richard_coeur_lion

Richard Cœur de Lion, le roi pressé

Héritier de l’empire Plantagenêt, Richard Cœur de Lion est promis à être l’un des souverains les plus puissants d’Occident. Son règne dura seulement dix ans. Une décennie toutefois menée tambour battant, de son couronnement...

Dessin d'Emile Bévat, d'un "type normand"

Les Normands, des Français pas comme les autres

Prudents, chicaniers, réservés, les Normands cultivent ou subissent, parmi les Français, une image distincte et ambivalente. La naissance de ce stéréotype puise ses racines dans un passé lointain. On en est venu à penser l’originalité normande comme un héritage de leurs ancêtres scandinaves. Une explication contestable.

Loup dévorant une brebis

Quand les loups effrayaient la Normandie

Autrefois, les loups ne se cantonnaient pas aux régions montagneuses. Les Normands ont du véritablement leur déclarer la guerre. A la fois menace pour le bétail et pour les humains, l’animal sauvage fit figure d’ennemi public n°1 dans les campagnes. La Normandie ne fut libérée du danger qu’à la fin du XIXe siècle.

Le roi Louis X le Hutin octroie la Charte aux Normands en 1314. Jusqu'à la Révolution, ce texte sera l'étendard brandi par les Normands lors des conflits avec la royauté.

La Normandie, rêve d’autonomie

Au regard de leur histoire prestigieuse, les Normands ont conservé une forte conscience de leur particularisme. Un sentiment qui a pu s’exprimer sous des revendications autonomistes sans remettre véritablement en cause leur appartenance à la France. Encore aujourd’hui, quelques Normands aspirent à ce que Paris leur laisse plus de marge de manœuvre.