Histoire-Normandie.fr de la préhistoire à nos jours

Mont Saint Michel

Mont-Saint-Michel : comment est-il devenu la plus célèbre abbaye normande ?

Fondé au VIIIe siècle, le Mont-Saint-Michel s’affirme, au fil de l’histoire, comme un centre de pèlerinage majeur de la chrétienté médiévale. Une réputation liée à saint Michel, qui semble accorder ses faveurs au fabuleux site normand. Les miracles se multiplient et, pendant la guerre de Cent Ans, l’abbaye reste inviolée malgré le long siège des Anglais.

Enluminure

L’histoire du Mont-Saint-Michel en quelques dates

D’une modeste église bâtie au VIIIe siècle, le Mont-Saint-Michel est devenu le centre d’un grand pèlerinage au Moyen Âge. Mais ce site extraordinaire fut aussi abbaye, place forte et prison. D’où son histoire passionnante.

Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel est-il normand ou breton ?

Situé à la frontière, le Mont-Saint-Michel est un monastère convoité et disputé dès le Xe siècle entre les ducs de Bretagne et de Normandie. Les Normands l’emportent finalement, mais les Bretons ont pu être maîtres du lieu pendant quelque temps.

Agent de liaison

Le vrai visage de la Résistance : le cas de la Normandie

Le cinéma a souvent figé l’image des Résistants sous la forme de héros pratiquant la lutte armée. Or, ce type d’action suscite des réticences parmi la population. En réalité, la Résistance normande sut aussi inventer des moyens d’opposition originaux et non violents et se rendre utile aux Alliés sans verser le sang.

Rencontre entre Résistants

Être résistant en Normandie (1940-1944)

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle appelle les Français à le rejoindre à Londres, mais d’autres Français préfèrent lutter sur place contre l’occupant allemand. Qui sont les résistants normands ? Sont-ils nombreux ? Comment s’organisent-ils ?

Mosaïque de la Mortorana

La saga des Hauteville : des Normands à la conquête de l’Italie

Pendant que le duc Guillaume de Normandie s’empare du royaume d’Angleterre en 1066, d’autres Normands s’illustrent dans une aventure militaire tout aussi improbable : s’imposer dans le sud de l’Italie. On trouve principalement à la manœuvre une famille du Cotentin : les Hauteville. Ces modestes chevaliers réussissent à chasser les Byzantins, l’armée du pape et les Sarrasins. Unifiés, les différents territoires conquis par les Normands deviennent en 1130 le brillant royaume de Sicile. Comment un tel accomplissement a-t-il été possible si loin de la Normandie et malgré le manque d’hommes et de moyens ?