Un très ancien site préhistorique en bord de Seine

A Tourville-la-Rivière, près de Rouen, des archéologues ont mis au jour un étonnant site néandertalien. Les nombreux squelettes d’animaux retrouvés à proximité d’une aire de débitage du silex laissent penser que les hommes de Néandertal utilisaient l’endroit pour s’approvisionner à moindre effort.

A l’occasion de l’ouverture d’une carrière sur la commune de Tourville-la-Rivière, les archéologues de l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont pu fouiller une zone qui depuis les années 1960 leur avait déjà souri. La richesse du secteur s’est confirmé puisque sous un à deux mètres d’alluvions, ils ont mis au jour un site remontant à 200 000 ans, autrement dit au temps de l’homme de Néandertal ou des pré-Néandertaliens.

A cette époque, située à la fin d’une époque interglaciaire, le climat était tempéré et la Seine léchait le site. La fouille a mis en évidence deux zones intéressantes : d’une part un ensemble de squelettes d’animaux, témoignant de la richesse de la faune contemporaine (une panthère, un lion, un loup, quelques herbivores comme l’auroch, le cheval, le cerf, des petits mammifères, des oiseaux…). D’autres part, s’étalait non loin une aire de débitage. Environ 500 silex couvraient densément le sol. La proximité entre les deux parties du site suggère une relation. Le responsable de fouille, Jean-Philippe Chaivre, imagine que les squelettes appartenaient à des cadavres que le fleuve avait abandonné jusque là. Intéressé par ce cadeau de la nature, les hommes de Néandertal ont établi sur la rive une halte pendant laquelle il fabriquait les outils nécessaire au dépouillement des carcasses. Ils n’en tiraient probablement pas de viande (d’autres prédateurs s’en étaient sûrement chargés avant eux) mais récupéraient ce qui restait, à savoir les os, les peaux et les tendons. Aucune habitation, aucun squelette d’hominidé n’ont été découverts.

[Edit du 9 octobre 2014 : le site de Tourville a finalement révélé les plus anciens ossements d’un homme préhistorique en Normandie. Voir l’article du Journal du CNRS]

Laurent Ridel

Historien de formation, je vis en Normandie. Ma passion : dévorer des livres et des articles d'historiens qualifiés puis cuisiner leurs informations pour vous servir des pages d'histoire, digestes et savoureuses.

vous pourriez aimer aussi...

2 Responses

  1. Cornille dit :

    Bonjour,
    Enseignante débutante, je recherche de la documentation pour mes cm1 et cm2 afin de partir des vestiges de l’occupation ancienne Normande ( Paléolithique et gauloises) pour aller vers les grottes de Lascaux et autres… Après, je verrai Gisacum et les Romains.. Auriez-vous quelques idées? Notre école se situe à la Neuve Lyre dans le 27.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>