Le XIXe siècle a aussi produit un patrimoine digne d’intérêt

Le XIXe siècle n’est pas la période la plus attendue lorsqu’on évoque les monuments historiques. C’est pour réagir à ce désintérêt que la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de Basse-Normandie s’est lancée dans la production de cet ouvrage, Monuments historiques du XIXe siècle en Basse-Normandie. Il vise à mettre en valeur des trésors architecturaux et artistiques méconnus.

On y trouvera sans surprise la présentation de nombreuses églises. Cependant l’un des atouts de ce siècle marqué par la mise en place des administrations, un sursaut religieux et la Révolution industrielle est d’offrir une plus grande variété d’édifices classés que les périodes précédentes limitées essentiellement à la protection d’églises et de châteaux.

Le livre se présente comme une succession de notices regroupées par thème. Voici quelques exemples des monuments décrits :

Monuments historiques du XIXe siècle en Basse-Normandie : le livreLes édifices religieux

  • Flèche de l’abbatiale du Mont-Saint-Michel
  • Église Notre-Dame à Avranches (des dimensions et une forme de cathédrale !)
  • La voûte peinte de l’église de Montfarville (très belle)
  • Église Notre-Dame de la Salette à Malétable (curieuse !)
  • Chapelle du manoir de Clairefontaine à Tourgéville (introuvable !)

Les édifices publics

  • Hôtel de ville d’Honfleur (juste implanté devant le vieux-Bassin)
  • Prison (si, si !) de Pont-l’Evêque
  • Hôtel de la préfecture du Calvados à Caen

La statuaire publique (thème inattendu !)

  • Statue de Napoléon Ier à Cherbourg-Octeville
  • Statue de Guillaume le Conquérant à Falaise
  • Statue de Colin-Maillard à Bellême (très jolie mais très mal mise en valeur pour le moment…)

Le patrimoine industriel

  • L’usine Bohin (la plus grande fabrique d’épingles d’Europe, encore en activité)
  • Les fours à chaux de la Manche

Le patrimoine maritime et militaire

  • Les phares de Gatteville et de la Hague (le premier culmine à 72 m)
  • Le lazaret de l’île Tatihou où devaient loger les équipages retenus en quarantaine

Je suis ravi de découvrir un livre qui, bien que consacré à un thème rebattu (le patrimoine régional), ne nous propose pas du déjà-vu. Vivement le tome 2 consacré aux parcs, jardins et demeures (villas).

Monuments historiques du XIXe siècle en Basse-Normandie, tome 1, Drac, 2012.

Laurent Ridel

Historien de formation, je vis en Normandie. Ma passion : dévorer des livres et des articles d'historiens qualifiés puis cuisiner leurs informations pour vous servir des pages d'histoire, digestes et savoureuses.

vous pourriez aimer aussi...

7 Responses

  1. cler dominique dit :

    la chapelle du manoir de clairefontaine se trouve a l interieur du domaine sur le coté droit du chateau .ce chateau a été construit par mon arriere arriere grand pere gustave clausse qui fit edifier aussi la chapelle avec des éléments italiens et les bas reliefs fabriqués en double a l époque qui sont aussi a st eustache a paris .dans la chapelle sont représentés sur les vitraux les armoiries de la famille clausse ainsi que son nom gustave clausse et de son epouse lucie gravier.j ai eu le privilege de visiter le chateau et sa chapelle maintenant classée monument historique par l actuel propriétaire.le domaine faisait a l époque 90 hectares.ja des photos de la chapelle interieur exterieur que je pourrais vous communiquer.

  2. La basilique Notre Dame de Bonsecours, oeuvre marquante du Gothique retrouvé normand, ainsi que Notre Dame de la Délivrande, toutes deux créations du même architecte et du même artiste statuaire, de même classées à ce titre par les Monuments historiques, peuvent être évoquées.
    Cordialement à toutes et tous, et bien sûr au créateur de ce remarquable site.
    André Pierre Fulconis

    • Laurent Ridel dit :

      Difficile pour ce livre restreint à la Basse-Normandie de parler de la basilique de Bonsecours, en Haute-Normandie… :)

      • Fulconis dit :

        Le vieux ne voulait pas mourir parce que tous les jours il apprenait quelque chose, merci donc de m’avoir appris avec un gentil sourire que Notre Dame de la Délivrande n’était pas en Basse-Normandie…

        • Laurent Ridel dit :

          En fait, je parlais plutôt de Notre-Dame de Bonsecours :) :)
          Je vais ajouter sur Wikipédia à l’article « Jacques-Eugène Barthélémy » qu’il est aussi l’architecte de Notre-Dame de la Délivrande. Pour le sculpteur Louis-Guillaume Fulconis, c’est déjà fait par quelqu’un d’autre.

  3. Fulconis dit :

    Merci de votre réponse. Rien ne vous empêche de rajouter des éléments à la rubrique Louis Guillaume Fulconis de Wikipédia ; vous pouvez vous inspirer (en citant la source) de mon site « www.fulconis.com » ou même de mon livre (toujours en le citant) qui se trouve à ND de la Délivrande, à la médiathèque municipale de ND de Bonsecours ou à Rouen à la médiathèque des monuments historiques et aux affaires culturelles de Haute Normandie et chez nombre de collectionneurs intéressés.
    Quant à Barthélémy, c’est une excellente idée de votre part de créer sa rubrique tant cet architecte travaillant en parfaite amitié avec mon arrière grand père a eut un rôle éminent en Normandie au XIX ème siècle.
    Cordialement à vous
    André Pierre Fulconis

  4. Fulconis dit :

    l’esprit de l’escalier m’oblige à deux excuses: la rubrique Barthélémy existerait déjà vous n’auriez donc qu’à la compléter, et, « a eu » un rôle et non « a eut » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>