Histoire-Normandie.fr de la préhistoire à nos jours

Dumont d'Urville

Dumont d’Urville, cap au sud

Au cours de trois tours du monde en bateau, Jules Dumont d’Urville (1790-1842) a parcouru la multitude insulaire de l’Océanie et a abordé l’Antarctique. La Normandie n’a-elle pas enfanté le plus grand explorateur français ?

Caen versus Rouen

Rouen ou Caen, capitale de la Normandie ? Les arguments historiques

La réunion de la Haute-Normandie et de la Basse-Normandie étant actée pour l’année 2016, une question reste en débat : lequel des anciens chefs-lieux sera celui de la région unifiée ? Caen ou Rouen ? Aux côtés des considérations politiques ou géographiques, l’histoire peut fournir quelques arguments. Vu sous cet angle, Rouen a une longueur d’avance.

Le corsaire La Confiance aborde le bateau anglais le Kent. huile sur toile de Garneray, musée de la Roche-sur-Yon.

Les corsaires de Granville

Sans atteindre le rang de Saint-Malo ou de Dunkerque, Granville fut l’un des principaux ports corsaires de Normandie entre le règne de Louis XIV et la chute de Napoléon. Dans une thèse récemment publiée, l’historien Michel Aumont étudie ce monde de marins partageant le goût du risque.

Statue équestre de Guillaume le Conquérant à Falaise par Louis Rochet en 1851

La face cachée de Guillaume le Conquérant

Courageux, redoutable combattant, grand meneur d’hommes, il l’était assurément au regard de sa victoire d’Hastings et de sa conquête de l’Angleterre. Si on met de côté ces qualités indéniables, qui était Guillaume le Conquérant ? Découvrons les autres facettes, parfois peu flatteuses, du plus célèbre des ducs de Normandie.

Le Havre Athletic Club en 1913 au tournoi de Saint-Ouen

Histoire du football en Normandie

Inventé en Angleterre, le football serait arrivé en France par la Normandie, au Havre précisément. C’était en 1872, dit la tradition. Forts de cette précocité, les clubs normands, au premier rang desquels figurent ou ont figuré le Havre Athletic Club, le Football Club de Rouen et le Stade Malherbe Caen, ont-ils brillé au niveau national et international ?

La morue. Détail d'une planche de Cuvier.

Les Normands et la mer (3/3) : les ressources marines et littorales

Pêcher la morue au large de Terre-Neuve, décoller les huîtres des rochers, chasser les baleines dans la Manche, ramasser les galets, fabriquer du sel sans marais-salants, voici autant d’images insolites en Normandie. Et pourtant certaines de ces activités faisaient vivre des milliers de familles normandes il y a un siècle et bien au-delà.

Le député Jacques-Guillaume Thouret (estampe, 1799).

Thouret, un Normand à l’origine des départements

En 2014, le premier ministre Manuel Valls annonça la suppression des départements puis se ravisa. L’œuvre de Jacques Guillaume Thouret survivra encore quelques années. Il y a plus de deux cents ans, ce député de Rouen imagina ces circonscriptions aujourd’hui régulièrement remises en cause. Quel était le but de Thouret ? Surtout, est-il vraiment le père des départements ?

Jeanne d'Arc sur le bûcher

Le procès de Jeanne d’Arc : le rôle de Pierre Cauchon

Les Anglais confient le procès de Jeanne d’Arc, à un français Pierre Cauchon. Évêque de Beauvais, il est depuis le traité de Troyes en 1420 un conseiller du roi d’Angleterre. S’il subit probablement la pression des Anglais, Pierre Cauchon n’a pas besoin d’eux pour savoir dans quel sens doit déboucher le procès.

Etretat

Les Normands et la mer (2/3) : une relation forte ?

Riverains de la Manche, les Normands ont-ils été un peuple tourné vers la mer ? Héritiers des Vikings, ils ont participé aux grandes heures de la France maritime : l’exploration du Nouveau Monde, la pêche à la morue au large de Terre-Neuve, le commerce colonial, les transatlantiques. Depuis le XVIIIe siècle, Le Havre est l’un des premiers ports français. Aujourd’hui, si les activités traditionnelles (pêche notamment) déclinent, la Normandie renouvelle ses relations à travers le développement de la conchyliculture et du tourisme de mémoire et les projets d’énergies marines renouvelables.

Exils normands, couverture du livre

1939-1940 : des civils enfermés dans des camps normands

Au début de la Seconde Guerre mondiale, l’administration militaire ouvrit huit camps en Normandie pour interner des Allemands. Le livre de Thierry Marchand et de Gérard Bourdin ressuscite une histoire méconnue car très courte et peu glorieuse pour la Normandie.