Category: Thématique

Un regard plus original sur l’histoire de la Normandie à travers l’étude de faits de longue durée ou de thèmes transversaux

Agent de liaison

Le vrai visage de la Résistance : le cas de la Normandie

Le cinéma a souvent figé l’image de la Résistance sous la forme de héros pratiquant la lutte armée. Or, ce type d’action suscite des réticences parmi la population. En réalité, la Résistance sut aussi inventer des moyens d’opposition originaux et non violents et se rendre utile aux Alliés sans verser le sang.

Rencontre entre Résistants

Être résistant en Normandie (1940-1944)

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle appelle les Français à le rejoindre à Londres, mais d’autres Français préfèrent lutter sur place contre l’occupant allemand. Qui sont les résistants normands ? Sont-ils nombreux ? Comment s’organisent-ils ?

verre de cidre

Le cidre est-il normand ?

L’histoire du cidre est aussi trouble qu’une mauvaise bouteille. Les Normands ont-ils inventé le cidre ? Ce serait plutôt les Basques, dit-on. Et les Bretons dans tout ça… Une chose est sûre : sur ce sujet, on raconte souvent n’importe quoi.

Jacques Callot, La revanche des paysans, 1633.

Les Normands sont-ils des rebelles ?

Prudence, tempérance et réserve collent comme autant d’étiquettes au caractère normand. Depuis le Moyen Âge, de multiples révoltes secouent la Normandie. Qu’est-ce qui pousse ses paisibles habitants à crier publiquement leur colère, voire à sortir leurs armes ?

vieux_romaine_villa3d

La Normandie gallo-romaine

Les Romains sont-ils passés en Normandie ? On a peine à le croire quand on constate aujourd’hui l’extrême rareté des vestiges antiques en élévation. En même temps, rien de plus logique au regard de la situation périphérique de la région au sein de l’empire romain. Les archéologues démentent cette impression. Sous terre, les traces de la civilisation gallo-romaine sont en fait nombreuses.

Dessin d'Emile Bévat, d'un "type normand"

Les Normands, des Français pas comme les autres

Prudents, chicaniers, réservés, les Normands cultivent ou subissent, parmi les Français, une image distincte et ambivalente. La naissance de ce stéréotype puise ses racines dans un passé lointain. On en est venu à penser l’originalité normande comme un héritage de leurs ancêtres scandinaves. Une explication contestable.

Loup dévorant une brebis

Quand les loups effrayaient la Normandie

Autrefois, les loups ne se cantonnaient pas aux régions montagneuses. Les Normands ont dû véritablement leur déclarer la guerre. A la fois menace pour le bétail et pour les humains, l’animal sauvage fit figure d’ennemi public n°1 dans les campagnes. La Normandie ne fut libérée du danger qu’à la fin du XIXe siècle.

Le roi Louis X le Hutin octroie la Charte aux Normands en 1314. Jusqu'à la Révolution, ce texte sera l'étendard brandi par les Normands lors des conflits avec la royauté.

La Normandie, rêve d’autonomie

Au regard de leur histoire prestigieuse, les Normands ont conservé une forte conscience de leur particularisme. Un sentiment qui a pu s’exprimer sous des revendications autonomistes sans remettre véritablement en cause leur appartenance à la France. Encore aujourd’hui, quelques Normands aspirent à ce que Paris leur laisse plus de marge de manœuvre.

Le Havre Athletic Club en 1913 au tournoi de Saint-Ouen

Histoire du football en Normandie

Inventé en Angleterre, le football serait arrivé en France par la Normandie, au Havre précisément. C’était en 1872, dit la tradition. Forts de cette précocité, les clubs normands, au premier rang desquels figurent ou ont figuré le Havre Athletic Club, le Football Club de Rouen et le Stade Malherbe Caen, ont-ils brillé au niveau national et international ?

La morue. Détail d'une planche de Cuvier.

Les Normands et la mer (3/3) : les ressources marines et littorales

Pêcher la morue au large de Terre-Neuve, décoller les huîtres des rochers, chasser les baleines dans la Manche, ramasser les galets, fabriquer du sel sans marais-salants, voici autant d’images insolites en Normandie. Et pourtant certaines de ces activités faisaient vivre des milliers de familles normandes il y a un siècle et bien au-delà.