Tagged: interview

La morue. Détail d'une planche de Cuvier.

Les Normands et la mer (3/3) : les ressources marines et littorales

Pêcher la morue au large de Terre-Neuve, décoller les huîtres des rochers, chasser les baleines dans la Manche, ramasser les galets, fabriquer du sel sans marais-salants, voici autant d’images insolites en Normandie. Et pourtant certaines de ces activités faisaient vivre des milliers de familles normandes il y a un siècle et bien au-delà.

Etretat

Les Normands et la mer (2/3) : une relation forte ?

Riverains de la Manche, les Normands ont-ils été un peuple tourné vers la mer ? Héritiers des Vikings, ils ont participé aux grandes heures de la France maritime : l’exploration du Nouveau Monde, la pêche à la morue au large de Terre-Neuve, le commerce colonial, les transatlantiques. Depuis le XVIIIe siècle, Le Havre est l’un des premiers ports français. Aujourd’hui, si les activités traditionnelles (pêche notamment) déclinent, la Normandie renouvelle ses relations à travers le développement de la conchyliculture et du tourisme de mémoire et les projets d’énergies marines renouvelables.

Phare de Gatteville par Petit

Les Normands et la mer (1/3) : à leurs risques et périls

Offrant plus de 600 km de façade maritime, la Normandie aurait naturellement noué des relations intenses avec la mer. C’est ignorer toutes les raisons qui faisaient de la Manche et de l’océan un milieu hostile et dangereux. Les Normands de jadis n’y voyaient-ils pas la source de nombreux malheurs : les naufrages de bateaux pris dans les tempêtes, les attaques de la marine anglaise et les débarquements d’envahisseurs ?

Claude Quétel interviewé lors du 1100e anniversaire de la Normandie

« Les Normands ne s’intéressent pas à leur histoire »

Au moment où nous célébrons le 1100e anniversaire de la naissance de la Normandie, l’historien Claude Quétel explique sans langue de bois son sentiment sur la conscience historique des Normands et sur les perspectives de réunification. Dans cette interview vidéo, vous saurez quels sont, à ses yeux, la période fondamentale et le plus grand personnage de l’histoire normande ?

Jeanne d’Arc, malade, est interrogée dans sa prison par le cardinal de Winchester, par Paul DELAROCHE, exposée au Musée des beaux arts de Lyon en 2014

Jeanne d’Arc ou les derniers jours d’une condamnée

« Jeanne d’Arc n’est venue en Normandie que pour y être jugée et pour y mourir » résume le médiéviste François Neveux. Achetée par les Anglais, elle reste enfermée cinq mois dans le château de Rouen avant d’être brûlée sur la place du Vieux-Marché le mercredi 30 mai 1430. Malgré sa brièveté, ce séjour normand constitue l’épisode le mieux connu de la vie de l’héroïne grâce aux nombreuses pièces de son procès.

Entrée nord-ouest de La Haye du Puits. 4 juillet 1944. Sur la route de Barneville (voir la pancarte N 803), des fantassins de la 79th Inf. Div. US reviennent du bourg de La Haye du Puits et se replient plus au nord. Le fantassin en tête porte un fusil Garand et un tube de mortier de 81mm.
Référence : page 100 du livre La guerre des Haies et la Bataille de La Haye du Puits, Eté 1944, les Américains libèrent le Cotentin de Michel Pinel, 2004
Selon ce site :
http://recherche.archives.manche.fr/?id=recherche_documents_figures
Cote: 13 Num 472
315 inf., 79th div. 
Séquence filmée (à la fin):
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=AFE00003149

La bataille de Normandie (été 1944)

Rien n’est joué lorsque les Alliés réussissent à prendre pied sur les plages normandes le 6 juin 1944. Les semaines suivantes doivent être décisives pour précipiter la chute du IIIe Reich. Plus de deux millions de soldats se combattent à l’été 1944. Les Normands se retrouvent malgré eux au cœur d’une des plus grandes batailles du XXe siècle. Après trois mois de combats, la Normandie est débarrassée de l’occupation allemande mais, au regard de ses villes rasées, de ses nombreux villages détruits, et de ses 20 000 civils morts, la victoire laisse un goût amer.

rollon_mer

Rollon et la naissance de la Normandie

La Normandie doit son origine et son nom aux Vikings. En l’an 911, le roi Charles le Simple concède à Rollon un territoire de part et d’autre de la Seine. Ce chef viking, qui a parcouru les mers et a pillé le royaume, devient le premier maître de la Normandie. Retour sur un personnage dont la légende a éclipsé la véritable biographie.

La récolte du raisin en septembre. Dans cette miniature du XVe siècle, on remarque que la vigne ne forme pas de longs alignements comme aujourd’hui. Détail des Très Riches Heures du duc de Berry, Septembre (Musée Condé à Chantilly)

Une culture oubliée : les vignobles de Normandie

De la vigne en Normandie ! Étonnant. Pourtant, au cœur du Moyen Âge, la région produisait du vin en quantité. Des barriques s’exportaient même en Angleterre. Le cidre viendra plus tard mais n’atteindra jamais son prestige. La vigne a donc une histoire en Normandie et elle est savoureuse.

jour_j_barge

Le Jour J, le moment où la Seconde Guerre mondiale a basculé

« Croyez-moi, Lang, les premières vingt-quatre heures de l’invasion seront décisives… Le sort de l’Allemagne en dépendra…. Pour les Alliés, comme pour nous, ce sera le plus long jour ». Le feld-maréchal allemand Erwin Rommel s’adressait ainsi à son aide de camp le 22 avril 1944. En charge de la défense des zones côtières allant de l’Escaut à la Loire, le commandant attendait fébrilement le débarquement allié. Il ne savait pas que le Jour J aurait lieu moins de deux mois plus tard et que la paisible Normandie se trouverait au cœur de l’événement.

Portrait de Monet. Détail d’un tableau de Pierre-Auguste Renoir (1875 - Musée d’Orsay - Paris).

Claude Monet, l’impressionniste normand

Malgré sa naissance à Paris, le célèbre peintre entre dans le panthéon des plus grandes personnalités normandes. C’est au Havre qu’il trouve sa vocation ; c’est sur les bords de la Seine ou de la Manche qu’il peint ses plus beaux tableaux ; c’est dans sa propriété euroise de Giverny qu’il vit le plus longtemps. Suivre la vie de Monet, c’est donc inévitablement évoquer la Normandie. C’est aussi retracer l’histoire du plus célèbre mouvement artistique : l’Impressionnisme.